}
Il est 17:28Nous sommes fermés
Infos associations

VOUS ÊTES UNE ASSOCIATION LOCALE ET VOUS SOUHAITEZ DEMANDER UNE SUBVENTION ?

Pour savoir si votre fédération met en place un projet sportif fédéral (PSF) ou développe une stratégie de labellisation, cliquer ici
Pour consulter les orientations prioritaires des fédérations, 
consulter les notes de cadrage.

Pour solliciter une subvention, votre association doit impérativement disposer d’un numéro SIRET. Il constitue un identifiant unique et permanent dans les relations avec les services de l’État. Il s’obtient gratuitement auprès des directions régionales de l’INSEE.

Le dossier de demande de subvention à compléter, nommé CERFA, est un formulaire homologué destiné à toutes les associations désireuses d’obtenir une subvention de la part de l’État ou d’un opérateur de l’État. Ce dossier composé de 4 volets (disponible en version papier et dématérialisée via « Le Compte Asso ») devra être obligatoirement accompagné d’un projet associatif (présentation de l’association, description de(s) l’action(s), budget prévisionnel de l’action, attestation sur l’honneur).

Pour vous aider dans votre démarche de demande de subvention en ligne dans le Compte Asso, téléchargez les guides utilisateur :

https://www.agencedusport.fr/Subventions-associations-263

Emploi – Formation professionnelle
Lutte contre la pauvreté par l’accès à l’emploi : 31 territoires sélectionnés pour déployer le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE)

Au cœur de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée par le président de la République le 13 septembre 2018, le service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) porte l’ambition que l’ensemble de celles et ceux qui veulent trouver une place dans la société par le travail et l’activité y parviennent.

Cette volonté repose sur la conviction que seul l’accès à l’emploi permet une sortie durable de la pauvreté. Les travaux menés dans le cadre de la concertation SPIE démontrent clairement que l’efficacité des parcours d’insertion, pour les personnes qui rencontrent des difficultés d’accès au marché du travail, doit être renforcée. Le droit à un accompagnement personnalisé doit plus que jamais devenir une réalité tangible et accessible en tout point du territoire.

Le déploiement du SPIE renforce l’engagement du Gouvernement pour l’insertion sociale et professionnelle et conforte les actions déjà menées en ce domaine dont la contractualisation avec les conseils départementaux dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté pour l’insertion des allocataires du RSA, le plan de relance pour l’inclusion, l’extension des territoires zéro chômeur ou le plan 1 jeune 1solution.

Un premier appel à manifestation d’intérêt a été lancé le 16 décembre 2020 afin de sélectionner les 31 territoires de déploiement en 2021 (voir la liste au lien ci-dessous)

Au sommaire
– Les acteurs de l’insertion sociale et professionnelle s’unissent pour renforcer l’accompagnement des personnes vers l’activité et l’emploi.
– Quelles sont les actions proposées par les 31 premiers territoires retenus ?
– Quel sera le soutien et le rôle de l’État ?
– Quel sera le suivi des projets ?
– Combien de temps durent les projets ?

Source >> Ministère du Travail
Retrouvez ici la synthèse
Ville
Lancement d’un fonds d’urgence de 10 m€ en faveur des jeunes des quartiers

Le 15 octobre dernier, le Président de la République déclarait «c’est dur d’avoir 20 ans en 2020». Cela reste vrai en 2021, tout particulièrement pour les 2,1 millions de jeunes qui vivent dans les 1514 quartiers prioritaires de la ville (QPV), très concernés par les conséquences de la crise sanitaire et sociale. Ces habitants des quartiers, âgés de 0 à 25 ans, représentent 15% de la jeunesse française.
Pour leur venir en aide, les associations de proximité jouent un rôle essentiel. Soutien scolaire, distribution d’aide alimentaire, atelier de confection de masques : les associations sont en première ligne depuis le début de la pandémie pour amortir les effets de la crise. Elles font vivre par leur engagement et leurs actions dans les quartiers l’un des fondements de notre devise républicaine : la fraternité. L’Etat doit être à leurs côtés.

Dix millions d’euros supplémentaires à destination des associations de proximité, à travers le fonds d’urgence «Quartiers Solidaires Jeunes».
Avec ce fonds exceptionnel, la ministre de la Ville souhaite aider les associations à poursuivre leurs actions d’accompagnement global et inclusif des plus jeunes des habitants des quartiers (de la petite enfance aux étudiants) qui doivent continuer à vivre, s’épanouir et s’engager dans la préparation de «l’après-crise» sanitaire.

Les initiatives financées pourront porter sur la continuité éducative, le sport, la culture, la santé mentale, le lien intergénérationnel, l’insertion sociale et professionnelle ainsi que l’appui et l’accompagnement des parents.

Une priorité sera accordée aux démarches en faveur des filles et des jeunes femmes, notamment aux actions qui renforcent leur insertion professionnelle et leur accès aux pratiques sportives, culturelles et de loisirs.

Notre jeunesse est certes en proie à de nombreuses difficultés mais elle déborde aussi d’énergie et d’idées. Faisons tout pour que nos jeunes, notamment dans les quartiers, ne mettent pas leurs vies entre parenthèses le temps que nous retrouvions «les Jours Heureux». En plus de les accompagner à traverser et surmonter les difficultés d’hier et d’aujourd’hui, redonnons leur des expériences à vivre dès maintenant et des perspectives pour demain.

Source >> Ministère Cohésion des Territoires

Télécharger

ATHLÉTISME.

 L’association La Cigogne Martinique vous informe la reprise des activités de sa section d’athlétisme pour la saison 2021-2022

A partir de 3 à 15 ans,  
Tous les mercredi  14H, vendredi 16H et samedi 9H.
Contact : 0696.733948. 0696 0010 51 –
lacigognem@yahoo.fr
http//lacigognemartinique.fr
N’hésite pas, fonce deviens le meilleur avec nous

 Maison pour Tous Avenue Georges Gratiant

Place d’Armes 97 232 Lamentin

Contact : 0696 73 39 48 / 0596 03 06 37

Appel à projets 2022 : Soutien des jeunes en soutien psychique

La MACPA de la ville du Lamentin vous prie de trouver l’information ci-dessous relative à l’appel à projet 2022 de la Fondation de France, au niveau national à destination des  associations, équipes soignantes d’établissement à but non lucratif et collectivités intitulé :

«Maladies psychiques : accès aux soins et vie sociale»

« Les maladies psychiques sont un enjeu majeur de santé publique. D’après les enquêtes en population générale réalisées ces dernières années, près de 3% de la population française présente des troubles mentaux. » (…)

Certes, «la politique de santé mentale a connu des évolutions positives ces dernières années (…) et  de nombreux acteurs interviennent au quotidien dans l’aide et le soin aux personnes présentant des maladies psychiques.

Mais ces diverses initiatives d’accompagnement ne relient pas suffisamment tous ces intervenants, entrainant ruptures ou impasses dans les parcours des personnes. Enfin, les familles, qui ont une place essentielle dans l’accompagnement de ces troubles, sont encore parfois mal accueillies dans les structures de soins, notamment lors des premières hospitalisations, ce qui peut générer tensions, incompréhensions, voire souffrance de cet entourage.

La crise sanitaire et sociale actuelle a malheureusement amplifié ces constats.»

Aussi, en qualité d’acteurs de proximité,  de prévention (conduites addictives, santé mentale…), vous contribuez au bien-être,  à l’épanouissement et au mieux vivre ensemble de la population en particulier à l’échelle de votre territoire.  

S’agissant des villes qui sont dans une dynamique de Contrat Local de Santé (CLS), d’Atelier Santé Ville (ASV) et/ou de Conseil Local de Santé Mentale (CLSM), en cours ou à venir, la santé mentale fait  peut-être partie de vos priorités .

Que vous soyez acteurs de proximité ou coordonnateur d’ASV CLS et CLSM ; répondre à cet appel à projet peut contribuer à mieux développer et soutenir des actions pour la santé mentale de la population martiniquais.

____________________________________

C’est pourquoi, l’IREPS MARTINIQUE, de par ses missions et les compétences de son équipe, met en place de l’accompagnement.

Pour répondre à cet appel à projet, l’IREPS Martinique,  se tient à votre disposition pour :

 vous accompagner dans le montage de votre dossier

 vous aider à intégrer dans votre projet des éléments probants qui ont fait la preuve de leur efficacité (actions, démarches, outils…)

 vous proposer  des prestations d’aide à la mise en œuvre et à l’évaluation de vos actions,

 vous proposer  des prestations de formation notamment dans le domaine des compétences psychosociales (CPS), ressources transversales en prévention et éducation pour la santé.

____________________________________

Vous souhaitez être accompagnés pour répondre à cet appel à projets ?

N’hésitez pas à contacter les membres de l’équipe :

Concernant la ressource documentaire

____________________________________

Pour en savoir plus sur l’appel à projets «Maladies psychiques : accès aux soins et vie sociale»

Cliquez ici : https://www.fondationdefrance.org/fr/maladies-psychiques-acces-aux-soins-et-vie-sociale

Vous trouverez aussi le cahier des charges ci-dessous

Date limite de candidature: 16 Mars 2022

Les candidatures se font uniquement en ligne.

Appel à projets local 2021-2022 : « Pour la fraternité, contre le racisme et l’antisémitisme, contre la haine anti-LGBT+»

La MACPA de la ville du Lamentin vous informe de l’l’ouverture d’un appel à projet lancé par la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) « Pour la fraternité, contre le racisme et l’antisémitisme, contre la haine anti-LGBT+ ».

Doté d’une enveloppe de 2,3 millions d’euros, ce nouvel appel à projets local soutient les actions d’éducation, de prévention, de formation et d’aide aux victimes ainsi que celles relatives à la communication et à l’organisation d’événements en lien avec la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ainsi que la lutte contre la haine anti-LGBT+. Les candidats peuvent présenter un projet jusqu’au 15 janvier 2022.