Aide à la reprise du Contrat de ville

La campagne d’appel à projets du contrat de ville s’est achevée avant le début de la période de confinement.

75 projets enregistrés présentés par 31 structures, 34 projets sont en demande de renouvellement dont une dizaine bénéficie de conventions pluriannuelles d’objectifs avec le GIP DSU.

La situation de crise qui s’est présentée avant les arbitrages définitifs a conduit les partenaires à ajuster leurs pratiques et à  adopter quelques principes,  avec comme priorité de faciliter la reprise des activités des associations et la poursuite  de leurs initiatives comme levier de dynamique territoriale.

A ce titre, plusieurs dispositions ont été arrêtées :

  • l’échéancier des décisions et donc de versement des subventions par le GIP DSU sera préservé ;
  • les projets reconduits seront examinés, financés en 1er lieu et avec une grande souplesse, s’agissant notamment des calendriers d’exécution.
  • Concernant la teneur des projets et en particulier ceux visant la réussite éducative, le soutien  à la parentalité, la promotion de la santé,  l’insertion ou le développement économique, le lien social, les porteurs de projets sont invités à apporter à leurs opérations initiales les ajustements ou adaptations rendus nécessaires par le contexte.

Il s’agit de proposer les réponses les plus pertinentes au regard des besoins identifiés sur le terrain, en termes d’accompagnement, de soutien des publics, avec une attention particulière accordée à la continuité éducative,  en articulation avec les mesures mises en œuvre par l’Education Nationale

Les partenaires du contrat de ville et les financeurs  en convention avec le GIP : la ville du Lamentin, l’Etat, la CACEM et l’ARS entendent ainsi s’engager auprès des associations,  en mobilisant  les ressources du contrat pour contribuer notamment à préserver la trésorerie de ces acteurs de 1er plan, mobilisés au service des habitants de la géographie prioritaire.

Contact GIP DSU LE LAMENTIN

GIP-DSU@outlook.fr