Bilan de l’ACI Kanawa Tour

Ce lundi 25 octobre 2021, Le Maire David Zobda était présent au CASE de Pelletier pour le bilan de l’opération et la rencontre avec les huit bénéficiaires de l’Atelier Chantier d’Insertion (ACI) « Projet Kanawa Tour ». Un moment d’échanges avec les 8 jeunes de ce dispositif qui s’est déroulé en présence des représentants de l’association Karisko, porteur du projet, et, des représentants des institutions de l’Etat.

Le contexte/les enjeux

– Pelletier, un territoire marqué par des tensions, désigné « quartier de veille » du contrat de ville et dont la situation socio-démographique affiche des indicateurs de grandes fragilités, des problématiques lourdes de précarité économique,  de désœuvrement, de perte du lien social, notamment chez les jeunes (les moins de 20 ans représentent ¼ de la population du quartier)

– Le contrat de ville, à l’œuvre  sur la période 2015-2022 permet de mettre en place, au profit de ce territoire une politique de solidarité,  une offre locale d’actions, répondant aux besoins  des habitants sur tous les champs de la cohésion sociale et urbaine : éducation, insertion professionnelle, santé, culture, sport, habitat, cadre de vie.

– Ces objectifs sont relayés sur le terrain depuis une 10 aine d’années grâce à l’implantation, à Montéole, d’un CASE-Centre d’Action Sociale et Educative- un équipement dédié à la vie du quartier, espace d’accueil et de dialogue avec les habitants, de repérage de la demande sociale, de soutien au développement de la vie associative et qui sert de point d’appui au travail de proximité des acteurs institutionnels.

– La pandémie du Covid 19 est un nouveau révélateur des inégalités sociales et économiques qui marquent ce territoire de veille et les contraintes du confinement ont mis en lumière l’importance des conditions de vie dégradées qui rendent plus difficiles l’adaptation à la crise.

– Dans ce contexte inédit, l’offre publique en faveur de l’intégration sociale et professionnelle constitue un enjeu majeur pour l’amélioration des conditions de vie, pour le développement du quartier.

– Les partenaires du contrat de ville souhaitent apporter un soutien accru aux actions qui apportent des solutions concrètes pour favoriser l’insertion, le maintien, l’accompagnement et la remise à l’emploi des habitants.

 

– Cet enjeu se matérialise dans le contrat de ville sur le pilier « Emploi et développement économique » qui fait l’objet de priorités spécifiques chaque année, priorités renforcées au regard du contexte : les moyens de la ville du Lamentin, de l’Etat, ont été pleinement mobilisés et ont fait levier  pour faciliter  la réalisation de projets contribuant à surmonter les difficultés liées aux effets de la crise sanitaire .

– Les programmations 2020 et 2021 du contrat de ville ont été adaptées aux bouleversements engendrés par la crise : soutien à des initiatives émergentes,  déblocage de financements exceptionnels de l’Etat (Crédits « Quartiers solidaires »), assouplissement du cadre d’actions