C’est avec une profonde tristesse et une grande émotion que la nouvelle de la disparition d’Ernest Wan-Ajouhu a été accueillie.

En tant que maire, il a indéniablement apporté  au cours de ses quatre mandats sa pierre au devenir de sa commune Le François, mais aussi à celle de la Martinique en tant que conseiller général et conseiller régional.

Profondément socialiste, il n’a pas hésité avec d’autres à vouloir ancrer davantage cette vision politique dans la vie martiniquaise en créant le Parti Martiniquais Socialiste.

Médecin qui a laissé son nom à l’hôpital du François, homme aux qualités humaines reconnues et militant fondamentalement de gauche, on ne peut que saluer son parcours dont les nouvelles générations pourront s’en inspirer.

La ville du Lamentin présente les plus sincères condoléances aux proches d’Ernest Wan-Ajouhu, à sa famille, ainsi qu’à la ville du François. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *