Cadre législatif

Définie par la loi du 06 février 1992, la coopération décentralisée permet aux collectivités locales de mener des actions de coopération dans leurs domaines de compétence.

Ces actions sont menées par conventions signées entre collectivités ou autorités locales de toutes zones géographiques et de tous profils économiques ou sociaux.

S’inscrivant dans le cadre d’une volonté politique, l’action de coopération décentralisée permet l’émergence de projets dans un but d’intérêt commun.

L’adoption en 2007 de la loi Thiollière confère aujourd’hui aux collectivités territoriales un cadre juridique solide leur permettant de mener leurs actions extérieures en toute sécurité.

Une vision partagée pour des projets communs…

Depuis au moins une décennie, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique coopèrent de manière plus structurelle avec les pays et territoires de leur zone géographique respective. Cette coopération régionale constitue aujourd’hui non seulement une évidence mais aussi un formidable défi.

La ville du Lamentin s’est engagée dans une politique de coopération depuis 1996. Œuvrer à l’international c’est permettre le rayonnement de notre territoire, l’impulsion de projets de coopération et le développement d’échanges dans des secteurs pluridisciplinaires tels que la culture, l’éducation, la santé, la prévention des risques majeurs ou encore l’environnement.

Notre jumelage avec la ville de Santiago de cuba est un véritable instrument au service des populations pour favoriser le dialogue interculturel, le partage de savoir-faire et de bonnes pratiques.

Depuis 2010, des liens ont été officialisés avec la ville de Carrefour en Haïti. Cette relation favorise la mise en œuvre d’actions de solidarité en collaboration avec plusieurs acteurs locaux, associations et établissements scolaires.

Qu’est-ce que la coopération décentralisée ?

La coopération est l\’action de participer (avec une ou plusieurs personnes) à une œuvre ou à une action commune. La coopération décentralisée est donc le fait d\’une ou plusieurs collectivités territoriales (régions, départements, communes et leurs groupements) et une ou plusieurs autorités locales étrangères qui se lient, sous forme conventionnelle, dans un intérêt commun. Elle regroupe toutes les relations d\’amitié ou de partenariats établis entre les collectivités territoriales françaises et celles d\’autres pays.

La coopération décentralisée est une notion très large qui englobe toutes les formes de jumelages et de partenariats. On distingue différents cas de coopérations, telles que la coopération transfrontalière, coopération régionale….

La coopération est reconnue comme un outil efficace pour renforcer notamment les efforts d\’intégration régionale des Outre-mer dans leur espace respectif. Cette coopération régionale favorise la création d\’un espace d\’échanges et pourrait contribuer fortement à améliorer la diversification et l\’internationalisation des économies ultramarines, en créant des emplois stables et de qualité. Notre vision

La politique de la ville est d\’engager des relations avec des territoires ayant les mêmes problématiques environnementales, culturelles et/ou économiques afin d\’échanger sur les méthodologies impulsées par chacun dans ces domaines.

Le Lamentin, se fait aussi vitrine des richesses patrimoniales de la ville bien sûr mais aussi de la Martinique. Pour des raisons budgétaires, mais aussi dans un souci de participation à une meilleure intégration de notre île au sein de son espace géographique, la Ville du Lamentin privilégie les relations caribéennes.

Santiago de Cuba, notre ville soeur