Centre Communal d’Action Social (CCAS)

Horaires d’ouverture
Lundi
8h -16h00

Mardi, mercredi, vendredi
8h-13h00

Jeudi
8h-12h00

Contact
Tél : 0596 666 882
Fax : 0596 517049
leccas@mairie-lelamentin.fr

Vie associative

Missions

Le service jeunesse – vie associative aide le mouvement associatif local à exister, à créer et entretenir des activités, à concevoir et produire des œuvres et à réaliser des actions à caractère sportif culturel ou autre ; contribuer à l’épanouissement de la population ( Jeunesse notamment ).

Le CCAS en bref

Le CCAS, Centre Communal d’Action Sociale, est un établissement public existant de plein droit à l’échelon communal.
Son organisation et son fonctionnement sont définis par le décret n°95-562 du 6 mai 1995.

Il est géré par un conseil d’administration présidé de droit par le maire de la ville.

Accueillir, informer, accompagner afin de répondre aux préoccupations des familles lamentinoises, sont les missions du Centre Communal d’Action Sociale, qui couvrent tous les aspects de la vie quotidienne des citoyens.

OMASS

Missions

L’Office des Missions d’Action Sociale et de Santé (OMASS) a été créé en mars 1983 par la municipalité du Lamentin, à l’instigation de Georges GRATIANT.

Au départ, il s’appelait OMPAR, Office Municipal des Personnes Agées et Retraitées car sa vocation était
d’oeuvrer en faveur du 3ème âge, par l’intermédiaire de la Maison de Retraite du Lamentin notamment. En octobre 1992, les missions de l’association ont été élargies à l’ensemble des populations marginales, en difficulté ou défavorisées.

Depuis 1992, la vocation de l’OMASS est désormais “d’assurer ou de susciter sur le plan local toute action de nature à améliorer le bien-être et l’intégration des populations défavorisées, isolées, marginales ou en difficulté d’insertion”.
Aujourd’hui, le domaine de prédilection de l’association reste les personnes âgées.

Avec d’abord la gestion de la Maison de Retraite. L’établissement compte 80 pensionnaires, d’une moyenne d’âge de 83 ans. Près de la moitié d’entre eux sont originaires du Lamentin. Depuis 1992, elle dispose d’une section cure médicalisée permettant aux pensionnaires malades d’être soignés sur place.