Après 29 années passées à la tête de la mairie du Lamentin, Pierre Samot a reçu des mains du Maire David Zobda le diplôme de maire honoraire lors du Conseil Municipal du 20 novembre.

Selon la définition du code général des collectivités territoriales, l’honorariat est une

distinction honorifique qui correspond à la volonté légitime d’exprimer la reconnaissance de la Nation à ceux qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes au service de leurs concitoyens dans un esprit de civisme et de bénévolat.

Ainsi, Pierre Samot, ayant exercé la fonction de maire de la Ville du Lamentin entre 1989 et 2018 était éligible à cette distinction. 20 novembre 2018/20 novembre 2020 : cela fait tout juste deux ans qu’il s’est retiré de la vie politique en ayant transmis le relais à son 1er adjoint, l’actuel Maire David Zobda.

En effet, durant toutes ces années, il a exercé ses mandats avec beaucoup de disponibilité, de mobilisation et de dévouement. Animé d’une volonté indéfectible de servir l’intérêt général, préoccupé du développement, respectueux de l’environnement et de la qualité de vie, insistant en permanence sur l’ouverture aux autres, en particulier envers les pays de la Caraïbe. Dans ce domaine, on peut citer le jumelage depuis 1996 avec la ville de Santiago de Cuba et la coopération depuis 2009 avec la Ville de Carrefour en Haïti.

Entrepreneur artisan en bâtiment, il a entre autres été fondateur du parti politique « Bâtir le Pays Martinique », président de la chambre des métiers, conseiller général, président du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Martinique, conseiller régional ou encore député.

Pierre Samot en quelques lignes

+ SAMOT Pierre, Entrepreneur, Maire du LAMENTIN – Martinique, Ancien Conseiller Général de la Martinique, ancien Vice Président du Conseil Régional, ancien Député, Président Fondateur du Mouvement Politique «Bâtir le pays Martinique ».

+ Né le 21 août 1934 à Fort de France (Martinique). Fils d’Auguste Bernard SAMOT et de Vincilia Paulette THELESTE. Marié à Suzanne EUGENIE. Père de trois enfants (Christina, Corinne et Patricia).

+ Membre du Parti Communiste Martiniquais dès 1952.

+ Laisse le Parti Communiste Martiniquais (PCM) en janvier 1998.

+ Fonde le 11 octobre 1998 le Mouvement Politique « Bâtir le Pays Martinique ».

+ Prend sa retraite de « Bâtir le Pays Martinique » en mars 2018 et en devient le président d’honneur.

Etudes et Diplômes : Certificat d’Etudes Primaires. Diplôme d’artisan en maçonnerie, construction moderne à l’Ecole des Travaux Publics « Camille Delvaille » à Bayonne (Basses Pyrénées) de 1962 à 1964

Carrière Professionnelle : Artisan en bâtiment

Responsabilités Politiques : Milite très jeune au Parti Communiste Martiniquais auprès de Pierre ZOBDA-QUITMAN.

+ Membre du Comité Central du Parti Communiste Martiniquais (PCM) de 1976 à 1983 et de 1989 à janvier 1998.

+ Conseiller Municipal du LAMENTIN de 1977 à 1983.

+ Maire du LAMENTIN de 1989 à novembre 2018.

+ Conseiller Général  du Canton II du LAMENTIN de 1986 à 1993. Il est remplacé sur le Canton II par Claire TUNORFE, Adjointe au Maire.

+ Dès le début de son mandat de maire en 1989, il se heurte à l’opacité de l’administration communale.

+ En 1991, il révoque le Secrétaire Général de mairie contre lequel il porte plainte pour détournement de fonds publics et réorganise son Bureau Municipal.

+ De 1991 à 1992, il réorganise l’administration municipale et définit le premier projet de ville.

+ En juin 1994, un Contrat de Ville est signé avec l’Etat, le Conseil Régional et le Conseil  Général. Ce Contrat de Ville en cours, demeure la stratégie de développement du LAMENTIN.

+ Il est réélu maire en 1995 avec 84 % des suffrages.

+ En 1997, face aux attaques, il publie dans le journal FRANCE ANTILLES, le
08 novembre, une lettre ouverte intitulée «Moi, Pierre SAMOT, le poseur de briques»

+ Le 24 novembre 1997, il adresse une lettre au Comité Central du Parti Communiste Martiniquais dans laquelle il demande la rénovation du Parti, l’organisation d’un Congrès extraordinaire et interpelle les organes dirigeants sur l’immobilisme et l’affadissement du Parti Communiste Martiniquais

+ En janvier 1998, il quitte le Parti Communiste Martiniquais.

+ Et dès lors, Pierre SAMOT rassemble autour d’un Programme dénommé PRI «Programme Régional Indicatif» des hommes et des femmes de la Gauche plurielle, obtient 04 sièges à l’élection de l’Assemblée Régionale et favorise l’élection d’Alfred MARIE-JEANNE à la Présidence du Conseil Régional de la Martinique.

+ Au sein de cette Assemblée, Pierre SAMOT a été élu Vice Président et par délégation, Président de la Commission Bâtiment et Travaux Publics  – Fonds d’Investissements Routiers et Transports,  jusqu’en mars 2001.

+ Lors des dernières élections cantonales de 2001, Pierre SAMOT est élu Conseiller Général du Canton II du LAMENTIN et membre de la Commission Bâtiment Travaux Publics du Conseil Général.

+ Le 04 octobre 1998, il lance un nouveau mouvement politique «Bâtir le Pays Martinique» qui se définit comme «Souverainiste».

+ Le 16 juin 2002, il est élu Député de la Circonscription du Centre de la Martinique jusqu’en février 2003.

+ Le 16 juin 2002, il est élu Député de la Circonscription du Centre de la Martinique jusqu’en février 2003

+ Il a dû démissionner de ses fonctions de Conseiller Général du Canton I et a été remplacé par Alfred SINOSA, Maire Adjoint.

Responsabilités  Syndicales : Vice-Président du Syndicat des maçons et métiers connexes de 1971 à 1986.

Responsabilités Sociales : Président de la Chambre des Métiers de 1977 à 1986. Elu Rapporteur de la Commission des DOM-TOM en 1978.

+ Fondateur de la Conférence permanente des Chambres des Métiers des DOM-TOM.

+ Membre du Conseil d’Administration de la SOCAMA (Société de Crédit Mutuel des Artisans) de 1977 à 1982.

+ Membre du Comité Economique et Social de la Martinique de 1977 à 1983.

+ Vice-Président de l’ADEM (Agence pour le Développement de la Martinique) de 1979 à 1985.

+ Président de l’Association des Pères et Mères de Famille de la Clairvoyance de Roches-Carrées de 1991 à 2005 et Membre depuis le 4 janvier 1980 à 2005.

+ Membre Fondateur du Green Star de Gondeau en 1952. Association devenue Etoile de Gondeau, le 21 septembre 1979.

+ Membre Fondateur de l’Association Culturelle « Evolution ».

+ Président du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Martinique du 6 novembre 1989 au 5 juillet 2014.

Décoration : Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 1983.

Travaux et Publications : Auteur d’un ouvrage autobiographique « An Nèg sé an sièk » ou « Une vie à hauteur d’homme »parue aux Editions « L’AUTRE MER ».

Distractions : Marche, pêche à la ligne, lecture, voyages.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *