Cela s’est passé à plus précisément à la résidence Eolia le samedi 19 septembre au cours d’un moment mêlant partage, solidarité et bonne humeur. Un bel exemple d’engagement associatif dans ce quartier où la ville du Lamentin et ses partenaires du contrat de ville encouragent les pratiques portées par habitants eux-mêmes.

Cette résidence de la SIMAR sortie de terre depuis 2014 et inaugurée en mars 2015 a été le théâtre samedi dernier d’un événement qui habituellement ne se déroule pas dans un tel cadre, à savoir entouré d’immeubles.
En dehors des espaces comme le local commun résidentiel, la résidence Eolia offre la possibilité de posséder des espaces verts. C’est là qu’est né un jardin partagé à l’initiative de l’association des locataires Eolia Pelletier, aujourd’hui présidée Marie-Alice Lutbert. L’objectif de ce jardin est bien sûr de permettre aux résidents de planter et ainsi de valoriser une production agricole locale, sans utiliser de produits phytosanitaires. A cela s’ajoute le fait de favoriser l’éducation à l’alimentation et à renforcer le lien social entre les résidents et donc les générations.
Un bel exemple d’engagement associatif dans ce quartier où la ville du Lamentin et ses partenaires du contrat de ville encouragent les pratiques portées par habitants eux-mêmes.

S’inscrire dans une démarche de développement…

Ce jardin a connu samedi matin une belle animation. Un « koud main » comme il se dit en Martinique, une ambiance « antan lontan » avec un « lasotè » et le concours des associations « lespri lasotè » et « Yaranga » de Trénelle-Citron, habituées à cet exercice.
L’initiative, soutenue financièrement par la ville du Lamentin, présente également l’intérêt de s’inscrire dans une démarche de développement de pratiques solidaires, fondées sur des valeurs de protection de l’environnement et de promotion de la santé.
Le jardin partagé de Pelletier n’est pas une première pour Le Lamentin. D’autres expériences de « jardin collectif » existent sur le territoire. Il s’agit d’un autre jardin à Pelletier à la résidence séniors « Santa Clara » ou encore les jardins du Calebassier avec les CEMEA à la résidence « Natté ».
Ces deux résidences sont gérées par la SMHLM. Deux projets qui ont été également inscrits en programmation du contrat de ville…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *