}
Il est 11:15Nous sommes ouverts

Le Maire David Zobda et les représentants des associations Entreprises & Environnement, Caribaea Initiative et de l’entreprise CCIE ont procédé le lundi 15 novembre à la signature de conventions de partenariat en faveur de la biodiversité se trouvant sur le territoire du Lamentin.

Cette signature a eu lieu dans un lieu symbolique de la Ville, à savoir le parc public du Nèg Marron à Place d’Armes.

Depuis 10 ans, le jumelage entre Le Lamentin et Santiago de Cuba alimente la Stratégie Environnementale du Lamentin (SELA). Fruit de ce partenariat, Le Lamentin porte deux programmes majeurs pour la préservation de la biodiversité sur son territoire :

« Réciprocité » qui vise la protection et la valorisation de la mangrove. Sur ce point, la Ville et le collège Edouard Glissant ont mis sur pied une brigade « Juniors Rangers »  de jeunes mobilisés autour de la question de préservation de la biodiversité, notamment sur le site de Morne Cabri,

« Nature en Ville » qui vise l’apport de végétaux dans les espaces urbains.

Dans le cadre de la politique municipale sur l’environnement, la Ville est passée le lundi 15 novembre 2021 à une autre étape avec la signature de ces deux conventions :

+ Convention de partenariat avec le CCIE (Comptoir Caraïbe d’Importation et d’Exportation) et l’association Caribaea Initiative

Avec ces deux acteurs, la convention signée permettra :

– le recours à un doctorant accueilli au CCIE et au sein du Museum National d’Histoire Naturelle pour étudier la part de la mangrove à la lutte contre les changements climatiques,

– le recours à 3 étudiants de Master durant 3 années universitaires pour accompagner scientifiquement les projets portés par la Commune sur la mangrove

+ Convention de partenariat avec l’association Entreprises et Environnement

Avec cet acteur la convention signée permettra le financement par l’association de l’apport d’arbres typiques de notre flore aux entrées de ville, dans le centre-ville, au Morne Cabri et lors des opérations de reboisement de la mangrove et des berges des rivières.

A cette occasion, pour conclure symboliquement cette manifestation, un courbaril a été planté sur le parc public du Nèg Mawon.